11 Jan2019
 

Les Traversées de France

Les Traversées de France – 1ère édition
La diagonale du vide


Lundi dernier, Stéphane nous a transmis la trace GPS du parcours 2019, ainsi que la liste des 59 cols à franchir.

La trace avec les bornes kilométriques et les cols :

Sur la carte interactive ci-dessous retrouvez l’intégralité de la trace, les bornes kilométriques et les 59 cols :

Ne pas hésiter à mettre la carte en plein écran ou à dé/zoomer avec la roulette de la souris (ou les boutons +/- à gauche de la carte).
Pour revenir à la carte initiale : touche « F5 » de votre clavier.


Le profil du parcours :

La trace complète fournie par Stéphane comporte pas moins de 25.654 points !
Soit 25.653 tronçons.
99% de ces tronçons mesurent moins de 375 mètres. Stéphane nous a gratifié d’une trace de grande précision !
Seuls 26 tronçons mesurent plus d’un kilomètre (132 dépassent les 500 mètres), le plus long totalisant 4600 mètres.
Au total cette trace mesure 1720,6 kilomètres.

En récupérant les données IGN d’élévation de ces 25.654 points j’ai établi le profil altimétrique du parcours :

Traversée de France 2019 : dénivelé

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Même si la traversée de la France hyper-rurale ne nous fera pas dépasser les 1700 mètres d’altitude, le dénivelé positif cumulé total se chiffre à… 39.589 mètres !

(Le dénivelé cumulé négatif se monte lui à -39.135 mètres. Ce qui est cohérent avec le fait que Massat se situe 455 m plus haut qu’Avioth).

39.589 mètres d’ascensions pour 1720,6 kilomètres… 2300 mètres de D+ pour 100 kilomètres…

À ce jour nous sommes déjà 35 inscrits (pour 100 places).

Ça ne vous fait pas peur ?… Ne tardez pas trop à vous inscrire… !

03 Jan2019
 

Les Traversées de France

Les Traversées de France – 1ère édition
La diagonale du vide

Le 17 décembre dernier, je vous présentais un nouveau type d’épreuves lancé par Stéphane Gibon du Cyclo-Club de Montebourg (50) :

Les Traversées de France

Pour la première édition, le parcours nous propose une traversée de la France hyper-rurale.


Traversée de France 2019 : la France hyper-rurale

Les inscriptions ont commencé hier 2 janvier 2019 à 08h00.
Le nombre de place est limité à 100.
Dès la première journée un quart des places est parti…

Sur la carte ci-dessus sont représentées les communes des 25 premiers inscrits (hexagones bleu ciel).
Il est intéressant de noter que le barycentre de ces points se situe quasiment sur la Loire et le méridien de Paris et que… le tout premier inscrit vient à peu de chose près de ce point.
Amusant également de constater qu’un quart des premiers à vouloir en découdre avec la France Hyper-rurale viennent… de Paris !

Rappel succinct des infos :

  • Départ de la Basilique d’Avioth (55600) le samedi 22 juin 2019 à 7h00
  • Arrivée à Massat (09320) au plus tard le dimanche 30 juin 2019 à 22h00
  • 1.726 kilomètres
  • 207 heures max (soit un minimum de 200 kilomètres par jour)
  • 28.400 mètres d’ascensions (soit une moyenne de 1.645 mètres d’ascensions pour 100 kilomètres)
  • 59 cols
  • 20 départements

Si vous êtes intéressés… ne tardez pas trop à vous inscrire… !

17 Déc2018
 

D’un côté des épreuves « ancestrales » comme les BRM, Diagonales, etc… malheureusement connues d’un public limité et… vieillissant…

D’un autre des épreuves qui, hors fédérations (pré)historiques, attirent de plus en plus de participants et font le plein en quelques heures… (TCR, BTR…)

Je ne débattrai pas ici et maintenant des erreurs stratégiques et/ou « marketing » des uns ni du côté plus ou moins mercantiles des autres…
Ni du côté « monde d’avant » de certains sites internet (lorsqu’ils existent…) ni de l’hystérie branchée des « réseaux sociaux »…

Mon propos aujourd’hui est de mettre en avant une proposition de randonnée longue distance particulièrement excitante… et cela dans le cadre des structures existantes traditionnelles : chapeau !
Comme quoi le renouveau est possible dès l’instant où des hommes de bonne volonté veulent bien se pencher sur la question plutôt que de pleurnicher sur la fin du monde d’avant…

Les Traversées de France

Les Traversées de France :

Stéphane GIBON, avec qui j’ai eu le plaisir de réaliser une Flèche Vélocio il y a quelques années, est à l’origine de brevets réputés tant pour leur intérêt sportif que culturel.
Tout cela dans le cadre du cyclo club de Montebourg (50310).

Stéphane nous propose une nouvelle catégorie d’épreuves : les Traversées de France.

Le parcours proposé pour 2019 porte le nom de Diagonale du vide.

Il s’agit d’une traversée de la France hyper-rurale, une longue diagonale de plus de 1700 kilomètres de la Meuse aux Pyrénées. De la Belgique à l’Espagne. De la ligne Maginot aux châteaux Cathares.

La traversée de la France hyper-rurale dans la revue Cyclotourisme :

Revue Cyclotourisme n°685 - Décembre 2019 pages 60-61

Cliquer sur l’image pour télécharger le PdF

Il ne s’agit pas d’une épreuve VTT (contrairement à la French Divide). Mais compte-tenu des (toutes) petites routes empruntées, peut-être qu’un vélo type « Gravel » sera plus à l’aise qu’un coursier « pur et dur ».
Ne pas perdre de vue que l’aspect « désertique » des régions traversées imposera de transporter un minimum de ravitaillement. L’occasion d’être vraiment autonome…

Précision de l’organisateur : « un vélo acceptant les bagages, confortable, avec de bons pneus et des développements pas trop prétentieux. Bref un vélo de randonnée avec des Durano est largement suffisant ».

Quelques infos :

  • Départ de la Basilique d’Avioth (55600) le samedi 22 juin 2019 à 7h00
  • Arrivée à Massat (09320) au plus tard le dimanche 30 juin 2019 à 22h00
  • 1.726 kilomètres
  • 207 heures max (soit un minimum de 200 kilomètres par jour)
  • 28.400 mètres d’ascensions (soit une moyenne de 1.645 mètres d’ascensions pour 100 kilomètres)
  • 59 cols
  • 20 départements

Les inscriptions commenceront le 2 janvier 2019 et seront limitées à 100 participants.
Retrouvez toutes les informations ICI !

13 Mai2018
 

Des nouvelles pour tous ceux qui m’envoient des messages (et que je remercie ici)…

Il semblerait que j’ai été victime d’une intoxication alimentaire…

En tout cas l’attaque a été virulente.
Si les symptômes ont disparu (fièvre, diarrhées, vomissements) il reste une grande fatigue et des brûlures d’œsophage…

Pensant m’en remettre plus rapidement, j’avais un temps envisagé un raid éclair jusqu’à Rennes, avec mon vélo de route, afin de rapatrier mon fourgon.

Ne m’en sentant pas la force, j’ai profité d’une « fenêtre SNCF » (au milieu des grèves) pour me rendre à Rennes hier.
J’ai ainsi restitué le tracker à l’organisateur et suis rentré tranquillement à la maison avec mon fourgon…

J’ai eu l’occasion de voir arriver un certain nombre de participants. Fatigués mais heureux !
On les comprend !
BRAVO à eux et encore bravo pour l’organisation de cette nouvelle épreuve !

07 Mai2018
 

Depuis ce matin GROS SOUCIS « gastriques » : diarrhées et vomissements…

Si je bouge je gerbe, si je m’allonge je gerbe, si je tente d’avaler quoi que ce soit… je gerbe…

Pourtant, les dépôts de gerbes, c’est le 8 mai… pas le 7 !

C’est affreux car je n’ai plus rien à vomir… que du suc gastrique qui me brûle de bas en haut…

Bon, je ne mets pas de photo !