04 Jan2017
 

Voilà, maintenant c’est officiel, mon programme pour 2017 repose sur deux jambes : à l’ouest la TransAtlantic Way (08 juin – 2500 km) et à l’est la Transcontinental Race (28 juillet – 4000 km).
Oui, il y a une jambe plus courte que l’autre !

Deux épreuves hors du commun auxquelles j’ai déjà participé mais que je vais tenter cette fois à quelques semaines d’intervalle (50 jours séparent les deux départs, soit tout juste six semaines pour se remettre).

En 2016 j’avoue avoir traité la TAW un peu par-dessus la jambe. L’organisateur avait changé la date du départ alors que nous étions déjà 17 inscrits ce qui me contraignait à rester une semaine de plus en Irlande (à cause des liaisons en ferry avec la Bretagne) et donc à glandouiller avant le départ. Pour ne pas avoir à glandouiller également après l’arrivée… j’ai trainé la jambe et pris mon temps.

Au mois d’août, en voyant quelques images de la TCR n°4 j’ai commencé à avoir des fourmis dans les jambes… Nostalgie de 2015 et de ma participation à la 3ème édition.
Et puis le nouveau parcours pour 2017 a été communiqué…

Il y aura exactement 20 ans l’été prochain, je participais à un rallye à travers l’Europe centrale.
Le parcours n’était pas exactement le même que celui de la TCR de cette année, mais tout de même bien approchant (en terme de pays traversés).
Le rallye était adossé à un concours photo : nous devions ramener une sélection de 30 photographies prises dans les capitales visitées (à toutes jambes).

En 1997 j’étais également à deux roues… mais à moto !
Je préfère le préciser… même si ça vous fait une belle jambe !

1997 - Bratislava, Slovaquie - © Roland GUILLON

1997 – Bratislava, Slovaquie – © Roland GUILLON

Allemagne, Autriche, Italie, Slovaquie, Bulgarie, Roumanie, Grèce… étaient au menu de ce rallye tout comme ils sont au programme de cette TCR.
Il y aura intérêt d’avoir de bonnes jambes

2012 - Rêves de jambes - © Roland GUILLON

2012 – Rêves de jambes – © Roland GUILLON

Avoir de bonnes jambes, donc une bonne forme, c’est ce que souhaite tout cycliste.

Être en forme et donc en parfaite santé c’est ce que je vous souhaite pour cette année, le reste sera facile.

2016 - Rêves de jambes - © Roland GUILLON

2016 – Rêves de jambes – © Roland GUILLON

02 Jan2017
 

Retour vers l'Aventure

L’été 2015 j’ai participé à la troisième édition de la Transcontinental Race.

En 2016 j’ai préféré changer radicalement de direction et aller parcourir l’Irlande lors de la première édition de la TransAtlantic Way.

Pour diverses raisons, sur lesquelles je reviendrai prochainement, j’avais choisi de réaliser la TAW en « mode touriste ». Décision qui m’a finalement laissé une seule envie : y retourner illico mais en « mode course » cette fois.
D’où mon inscription à la deuxième édition de la TAW dès que celle-ci a été mise en ligne.

En 2015, lors de ma participation à la TCR (de Geraardsbergen jusqu’à Istanbul) je n’ai rencontré que des gens sympathiques. Cela dit les conditions de circulation dans les Balkans et en Turquie ne m’avaient pas laissé que des bons souvenirs…
En 2016 l’évolution de la situation politique en Turquie avait déjà incité l’organisation de la Transcontinental Race a déplacer l’arrivée d’Istanbul à Çanakkale.
La situation ayant continué à se dégrader, il ne devenait plus très raisonnable de maintenir la Turquie comme objectif final de la TCR.

Début novembre 2016 l’organisation communiquait le parcours de principe de la cinquième édition

  • Départ de Geraardsbergen (Belgique) le vendredi 28 juillet 2017 à 22 heures;
  • Contrôle 1 : Schloss Lichtenstein, dans le sud de l’Allemagne;
    CP1 : Schloss Liechtenstein
  • Contrôle 2 : Rifugio Bassano (Monte Grappa) en Italie;
    CP2 : Monte Grappa
  • Contrôle 3 : High Tatras dans le nord de la Slovaquie;
    CP3: High Tatras
  • Contrôle 4 : Transfăgărășan Highway en Roumanie;
    CP4: Transfagarasan
  • Arrivée : monastères des Météores puis Kalampaka, en Grèce
    CP5: Meteora

Le parcours devrait faire environ 4000 kilomètres.

TCR 2017

Transcontinental Race 2017 (cliquer sur la carte pour l’agrandir)

À la vue de ce programme mon sang n’a fait qu’un tour : je veux absolument en être !

Dès l’ouverture des inscriptions, le 7 novembre dernier, je remplissais le long dossier de candidature.
Ne restait plus qu’à attendre les résultats des sélections…

Résultats tombés ce jour : ma candidature est retenue !

D’après les quelques informations communiquées par l’organisation dans son courriel il y a eu 850 candidatures émanant de 52 pays…

Remarque : pour ceux qui se poseraient la question… en 2017 ce sera « fromage ET dessert »…

TAW et TCR !

03 Juin2016
 

Les épreuves « normales » durant généralement moins de 4 jours (Paris-Brest-Paris c’est moins de 90 heures, un BRM de 1000 km c’est moins de 75 heures) et se tenant sur une zone géographique relativement restreinte, on ne se préoccupe pas des variations d’éclairement au fil de l’épreuve.

Il en va différemment lorsqu’il est question de parcourir des milliers de kilomètres entrainant un important changement en latitude et/ou longitude.

TCR 2015 ©cyclo-long-cours.fr

Voici par exemple pour la TCR en 2015, la durée du jour et de la nuit tout au long du trajet :

Lieu Date Aube Crépuscule Jour Nuit
Bruxelles 25/07/2015 05h16 22h20 17h04 06h56
Avignon 28/07/2015 05h50 21h43 15h53 08h07
Turin 30/07/2015 05h37 21h33 15h56 08h04
Zagreb 03/08/2015 05h06 20h57 15h51 08h09
Vukovar 03/08/2015 04h59 20h46 15h47 08h13
Belgrade 03/08/2015 04h52 20h35 15h43 08h17
Podgorica 05/08/2015 05h05 20h29 15h24 08h36
Thessaloniki 07/08/2015 06h00 21h07 15h07 08h53
Istanbul 09/08/2015 05h36 20h41 15h05 08h55


Comme vous pouvez le voir, cela représente une durée du jour inférieure de deux heures entre l’arrivée et le départ de la TCR !
Et donc deux heures de nuit en plus !

À ne pas perdre de vue lorsqu’on réfléchit à son éclairage…

Le TransAtlantic Way (TAW) a lieu beaucoup plus tôt dans l’année : départ le 17 juin.

Cette épreuve a donc lieu autour du solstice d’été, période durant laquelle les jours sont les plus longs.

Voyons quelle sera la durée du jour au cours de cette épreuve de 2500 kilomètres.

TransAtlanticWay 2016 ©cyclo-long-cours.fr

Lieu Date Aube Crépuscule Jour Nuit
Cork 11/06/2016 04h26 22h41 18h15 05h45
Dublin 17/06/2016 04h03 22h48 18h45 05h15
Derry 18/06/2016 03h51 23h09 19h18 04h42
Galway 23/06/2016 04h16 23h00 18h44 05h16
Limerick 25/06/2016 04h21 22h52 18h31 05h29
Cork 28/06/2016 04h28 22h45 18h17 05h43


Comme vous pouvez le constater nous aurons à faire face à une variation nettement moins importante de la durée du jour.

MAIS surtout : nous auront des nuits beaucoup plus courtes qu’au cours de la TCR (ou des journées beaucoup plus longues si vous préférez !).

En d’autres termes, à moins d’être un stakhanoviste, nous n’aurons pour ainsi dire pas besoin d’éclairage… (sauf cas de force majeure, je n’ai pas l’intention de démarrer avant 05h00 du mat’ ni de terminer après 22h00 !).

17 Oct2015
 

Oui, je sais, vous êtes nombreux à attendre que je publie mes comptes rendus de la Transcontinental Race… cela va venir, rassurez-vous, mais il me fallait d’abord trouver un nouvel objectif !

En effet, la TCR a relancé mon goût naturel pour l’Aventure et le voyage à vélo. « Goût naturel », addiction devrais-je dire !

Après avoir terminé ces 4300 km sans douleur, il m’aura fallu 8 jours pour récupérer de la fatigue et… moins d’un mois pour ressentir le besoin de repartir !

Refaire la TCR ?
NON !
Ma démarche ne s’inscrit pas dans un objectif exclusivement « sportif » (faire « mieux » c’est à dire « plus vite ») mais dans un esprit de découverte et de dépaysement. Avec bien évidemment une composante « physique » !

Et c’est là que Adrian O’Sullivan, participant à la TCR 2014, a eu l’excellente idée de créer une nouvelle épreuve : le TransAtlanticWay (TAW), épreuve de 2500 kilomètres en Irlande.

TransAtlanticWay 2016 ©cyclo-long-cours.fr

Si le règlement est très fortement inspiré de celui de la Transcontinental Race, la différence notable tient au parcours : sur la TCR c’était à nous de définir notre route (avec 4 points de passage intermédiaires obligatoires), pour le TransAtlanticWay l’essentiel du parcours est imposé.

Le départ aura lieu le 21 juin 2016 (l’heure n’est pas encore connue) de Dublin.
Un premier tronçon (parcours libre à définir par chaque participant) doit nous mener à (London)Derry (moins de 300 kilomètres).
Ensuite de Derry à Kinsale (côte sud) nous devons suivre scrupuleusement le parcours du Wild Atlantic Way (WAW) (environ 2300 kilomètres).
Enfin, un petit tronçon libre nous permettra de rejoindre Cork, arrivée de cette épreuve qui devrait offrir des paysages magnifiques… et des côtes bien raides !

Cette fois il ne sera pas nécessaire de pédaler 4300 kilomètres pour savourer… une bonne Guinness !

15 Sep2015
 

TCR 2015 : seulement 50% de réussite !

En ce 15 septembre (jour de la saint Roland !) à 01h09 je reçois un courriel pompeusement intitulé « Transcontinental 2015 Full Results » !

Les organisateurs de la TCR étant semble-t-il fâchés avec les statistiques, leurs informations se présentent une fois de plus sous la forme de listings… très bien pour connaitre sa position sur la liste d’arrivée (ou d’abandon…) mais un peu limité je trouve…

J’ai donc épluché cela pour vous en faire une synthèse que voici.

S’il était prévu 200 participants (solos + « paires »), en fait nous n’étions que 172 à prendre le départ.

29 nationalités étaient représentées

Les 10 pays les plus représentés au départ :

Pays Partants
Royaume-Uni 67
Allemagne 20
France 16
Belgique 12
Italie 10
Pays-Bas 6
États-Unis 5
Suisse 5
Australie 3
République Tchèque 3
Total : 147


Les 25 autres partants représentant 19 autres pays : Argentine (1), Autriche (1), Canada (1), Croatie (1), Danemark (1), Finlande (1), Grèce (1), Irlande (2), Lituanie (1), Macédoine (1), Malte (1), Malaisie (1), Nouvelle Zélande (2), Roumanie (2), Russie (1), Slovénie (2), Espagne (1), Suède (2), Afrique du Sud (2).

Toutes catégories confondues 86 participants ont réussi la TCR 2015 : 76 solos et 10 en duos.

Soit exactement 50% de « Finishers ».

Je suis classé 68ème avec un temps officiel de 19 jours, 18 heures et 40 minutes.

Taux de réussite des différentes nationalités :

Si l’on s’intéresse au taux de réussite des 10 pays les plus représentés, les résultats sont les suivants :

Pays Partants Finishers Réussite
États-Unis 5 5 100 %
France 16 12 75 %
Italie 10 7 70 %
Pays-Bas 6 4 67 %
Australie 3 2 67 %
République Tchèque 3 2 67 %
Suisse 5 3 60 %
Belgique 12 6 50 %
Royaume-Uni 67 24 36 %
Allemagne 20 4 20 %
Total : 147 69 47 %


Pénalités :

Sur les 86 Finishers, 52 (60,5 %) se sont vu infliger des pénalités variant de 1 à 6 heures.

Pénalité Nombre %
Aucune 34 39,5 %
1 heure 26 30,2 %
2 heures 4 4,7 %
3 heures 6 7,0 %
4 heures 2 2,3 %
5 heures 5 5,8 %
6 heures 9 10,5 %


Ces pénalités correspondent à l’emprunt de portions de routes interdites aux vélos. Par exemple :

  1. en France, un petit bout de la N94 au niveau d’Embrun est interdit aux vélos : pénalité 1 heure;
  2. en Albanie, la SH1 au sud de Lezhe possède un tronçon de 13 kilomètres considéré comme « autoroute » : pénalité 2 heures;
  3. en Albanie, sur la route entre Tirana et Elbassan il y une nouvelle autoroute avec un tunnel interdit aux vélo : pénalité 3 heures.

(Ce ne sont que des exemples)

N’échappant pas à la règle générale mon temps est affecté de 3 heures de pénalité, correspondant aux cas 1 et 2 ci-dessus.

Il ne s’agit aucunement d’erreurs de navigation de ma part mais de choix assumés !
J’y reviendrai dans mes comptes rendus mais voici ma position :

  1. lorsque je suis passé au niveau d’Embrun, secteur que je connais bien pour y être passé plusieurs fois à vélo dans les deux sens, j’ai délibérément choisi de rester sur la N94 qui contourne la ville plutôt que de traverser celle-ci. Je pense que le contournement par la N94, plus rapide pour les voitures, est plus long en distance. Vu l’heure à laquelle je suis passé je suis resté sur la nationale. Je crois ne pas avoir vu de voiture…
  2. concernant la SH1 en Albanie (entre Shkodër et Tirana) j’avais préparé la version « tout SH1 » et la version « j’évite le tronçon de 13 kilomètres interdit aux vélos », laquelle rajoutait 7 kilomètres. Si je suis resté sur la SH1 c’est que… c’est paradoxalement le tronçon le plus sûr (par rapport à la circulation) que j’ai emprunté dans ce pays ! La « bande d’arrêt d’urgence » sur laquelle j’ai roulé était plus large que les deux voies dédiées aux voitures ! Nombreux étaient d’ailleurs les locaux à y rouler à vélo (y compris à contre-sens) sans que ça pose problème. J’ai d’ailleurs été doublé par un policier à mobylette (interdite !) qui ne m’a évidement pas fait de remarque… Mon seul regret étant d’ailleurs que ce tronçon ait été si court ! La suite (approche et traversée de Tirana), parfaitement autorisée aux vélos, relevant elle de la tentative de suicide…

Mais attention : je ne conteste pas ces pénalités. Il est tout à fait normal pour une organisation de ne pas cautionner l’emploi de routes interdites.
Cela dit, si c’était à refaire, je le referais…

Dernière remarque : nous pouvons constater que l’organisation a bien épluché nos parcours !

23 Août2015
 

Bien évidemment il est hors de question de se prendre pour un grand champion, je ne suis qu’un modeste amateur de 53 ans (bientôt 54…) et serais bien incapable de suivre le rythme des coureurs de « La Grande Boucle »…
Savoir si eux seraient capables de réaliser la Transcontinental Race en en respectant les règles est une autre histoire…

Rappelons que les règles fondamentales de la TCR (rouler seul et sans assistance) correspondent en fait à celles des premières grandes courses cyclistes… dont le Tour de France ! Mais à l’époque d’Henri Desgrange.

Mais cela ne nous empêche pas de mettre en vis à vis les éditions 2015 de ces deux épreuves :

TRANSCONTINENTAL RACE 2015 TOUR DE FRANCE 2015
TCR2015a (320 x 165) TdFLogo (196 x 165)
Borne 4282 km Borne 3360 km
Soit 922 km de plus pour la TCR
TCR : 19 jours, 18 heures et 40 minutes (pour moi !)
(Épreuve continue)
TdF : 23 jours
(Course à étapes)
Soit 3 jours de moins pour la TCR
TCR : moyenne de 216,5 km / 24 heures TdF : moyenne de 146,1 km / jour
Soit moitié plus de kilomètres chaque jour pour la TCR (+48%) avec un vélo deux fois plus lourd
TCR 2015 - Bosnie ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Routes ouvertes à la circulation

Tour de France

TdF : Routes réservées à l’épreuve

TCR 2015 - Turquie ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Mais si, ça va passer…

Tour de France

TdF : Des routes refaites spécialement !

TCR 2015 - Mon tableau de bord ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Trouver sa route de jour comme de nuit

Tour de France

TdF : Étapes encadrées

TCR 2015 - Mon vélo chargé ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Autonomie totale

Tour de France

TdF : Ravitaillement en vol !

TCR 2015 - Beyciler, Turquie ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Des rencontres !

Tour de France

TdF : Des contacts !

TCR 2015 - Repas à Tirana, Albanie ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Du concret !

Tour de France

TdF : Des promesses !

TCR 2015 - Source de glucides ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Pour les Grands !

Tour de France

TdF : Pour les petits !

TCR 2015 - Bosnie ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Des vaches libres !

Tour de France

TdF : De la vache en boîte !

TCR 2015 - Hôtel Buza, Shkodër, Albanie ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Bonne nuit !

Tour de France

TdF : Bonnet de nuit !

TCR 2015 - Monténégro ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Les nids…

Tour de France

TdF : Les poules !

TCR 2015 - De la Bosnie à la Turquie attaques quotidiennes de chiens sauvages ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Clébard !

Tour de France

TdF : Kleber !

TCR 2015 - Lion d'Amphipolis, Grèce ©cyclo-long-cours.fr

TCR : De l’authentique !

Tour de France

TdF : Du toc !

TCR 2015 - Dopage ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Des bâtons !

Tour de France

TdF : Du bidon !

TCR 2015 ©cyclo-long-cours.fr

TCR : Un maillot, pas de pub, de la détermination !

Tour de France

TdF : Des maillots, de la pub, du pognon !