20 Avr2016
 

Le 18 mars 2015, le Dodécaudax atteignait la Lune en cumulant 384 414 kilomètres.

En ce 20 avril 2016, la mission Dodécaudax réussit le voyage retour puisque le total des sorties validées atteint les 769 002 kilomètres !!!

Le Dodécaudax revient sur Terre ! ©cyclo-long-cours.fr

Pas mal pour un challenge lancé en dehors de toute fédération !

La preuve que le Dodécaudax… « c’est pas du bidon ! »

Le nombre de participant(e)s ne cesse d’augmenter (les chiffres sont là). Actuellement il y a 112 Dodécaudax en cours…

Devinette : quand atteindrons-nous le million de kilomètres ? Les paris sont ouverts !

Intéressé(e) par le Dodécaudax ? Le règlement est là ! (Attention : ne pas s’inscrire à la légère, le taux d’abandon est de 29%…)

15 Avr2016
 

Et oui, le temps passe vite, c’est bien connu !

114

114 jours depuis l’article précédent !
(114 = 2 x 3 x 19 … Quel intérêt diront certains ? Aucun, c’est juste parce que j’aime bien les nombres premiers)

Autant dire que les fêtes, joyeuses ou pas, sont déjà loin.
Que le « Noël au balcon » a vu passer « Pâques au tison » et que depuis quelque temps, avril… défile !

Est-ce le bruit du numéro 8 du magazine 200 tombant dans ma boîte aux lettres, toujours est-il que je me suis dit qu’il était temps de réveiller cyclo-long-cours !

2 ans pour 200

Trimestiel, avec la sortie de son numéro 8 le magazine fête ses deux années d’existence et s’offre une nouvelle maquette.


2 706 « 200 »

(« 200 » kilomètres… et plus si affinité évidemment !)

2 706 c’est le nombre enregistré à ce jour de sorties Dodécaudax !

En effet, si aucun nouvel article n’a été publié sur cyclo-long-cours depuis plus de 3 mois, la gestion du Dodécaudax n’a pas connu d’interruption… bien au contraire, les différentes pages consacrées à ce formidable challenge n’ont pas cessé d’évoluer.

Le nombre de participants a désormais dépassé les 200 (109 encore/toujours actifs en ce moment).

Le Dodécaudax poursuit au moins deux objectifs : attirer des randonneurs vers les longues distances (200 kilomètres étant la « porte d’entrée » vers celles-ci) et les inciter à rouler toute l’année.

Même si le taux d’abandon se monte à près de 29% on peut dire que ce challenge est un succès : le nombre d’inscrits ne cesse de croitre et les 2 706 sorties enregistrées représentent 761 851 kilomètres… Après avoir atteint la Lune il y a à peine plus d’un an, le Dodécaudax ne va pas tarder à boucler le retour !

Ça manque de filles !

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est 200 :

Magazine 200 n°8 - Page 30 : Ça manque de filles !

Je ne sais pas si c’est le printemps qui les travaille chez « 200 », mais c’est vrai que le constat est implacable… même si l’article me semble très axé « cyclo-sport ».
Qu’en est-il en longues distances ?
Pas mieux « évidemment ». Pour avoir réalisé les statistiques des Paris-Brest-Paris 2003, 2007, 2011… le taux de participation des femmes n’atteignait pas les 7%…

MAIS, car il y un mais : le Dodécaudax justement !
Sur les 204 randonneurs qui se sont inscrits un jour ou l’autre au Dodécaudax, il y a 17 femmes (8,3 %). Ça ne fait pas beaucoup plus me direz vous.
Mais sur les 109 Dodécaudax actuellement en cours, 56 sont tentés par des nouveaux venus dont 8 femmes, soit 14,3 % : ce n’est pas encore la parité mais la proportion est en constante augmentation.
« Pourvu que ça dure », comme disait Letizia en voyant son fiston enchainer les victoires (mais pas à vélo !)…

Cela dit, sur les 67 abandons que le Dodécaudax a connu jusqu’ici… un seul est le fait d’une femme…

À noter : si « 200 » évoque Michel Delpech pour l’article sur la traversée du Loir-et-Cher (Cf. p. 56), il n’est pas fait mention de Patrick Juvet dans l’article « Ça manque de filles ! »…

TAW (TransAtlanticWay)

38

C’est le nombre actuel d’inscrits (pour 50 places) à cette Aventure irlandaise… Autant dire que les places ont du mal à partir… Pas simple de lancer une nouvelle épreuve… d’autant que personne n’en parle… (Pas comme pour la TCR…)
Preuve également que le changement de la date de départ alors que nous étions déjà 17 inscrits n’a pas provoqué un afflux de candidats…

À noter : il n’y a que 3 femmes d’inscrites… (7,9 %)

63

Le nombre de jours d’ici au départ du TransAtlanticWay (TAW)

9 semaines donc, mais je prends le ferry dans 8…
Je vais vous conter mes choix techniques et ma préparation dans une série d’articles à venir.
C’est la reprise je vous dis !

Pete McCarthy - L'Irlande dans un verre

Beaucoup de chiffres dans cet article ?
Normal, j’ai toujours aimé ça !
Pas comme les Romains…

Cyclogito n°07 - Les Romains et les math ©cyclo-long-cours

(Et 509 est premier !)

23 Déc2015
 

©cyclo-long-cours.frNoël au balcon…

Avec des températures aussi douces, peu de chances d’avoir à rouler dans la neige pour boucler son Dodécaudax ces jours-ci…

Voici malgré tout un petit clin d’œil… Un collector pour les chionosphérophiles !…

Joyeuses fêtes à toutes et à tous !

01 Déc2015
 

Suite au changement de la date de départ du TransAtlanticWay (TAW) j’envoyais un message à Adrian O’sullivan

Sa réponse ne se fit pas attendre. Désolé, fort sympa, il me proposait de me rembourser le surcoût occasionné par une venue en avion !

Sauf que je n’aime pas prendre l’avion avec mon vélo… surtout avant une épreuve…

Finalement j’ai avancé ma date de départ en ferry !
J’aurai donc cinq jours pour faire les 250 kilomètres entre Cork (arrivée du ferry) et Dublin (départ de la course)…
Ou plus TAW plutôt : une journée pour faire la route et quatre jours pour… 😉

16 Nov2015
 

Message reçu ce soir à 21h52 d’Adrian O’sullivan, organisateur du TransAtlanticWay (TAW) :

Hi Randonneurs, it’s been brought to my attention a change of date might make the logistics a bit easier when booking time off. So instead of starting on Tuesday the 21st I am proposing bringing the start start forward to Friday the 17th. This will allow the faster riders to finish before the following weekend and the more steady riders to finish by the following weekend. I hope this makes it easier for everyone to manage their time more effectively. And will make sure you get the most out of the longest day in the year.I hope this does not inconvenience any of you.

En clair, alors que nous sommes déjà 17 inscrits (pour un maximum annoncé de 50 partants), Adrian change la date de départ en l’avançant de 4 jours !
Soit un départ le 17 juin au lieu du 21…

Peu importe que les raisons invoquées soient bonnes, je trouve dommage de modifier les choses alors qu’un tiers des places sont déjà remplies…
Même s’il est fort possible que je sois le seul impacté par ce changement…

En effet, en habitant la pointe Bretagne, pour rejoindre l’Irlande (avec un vélo) la meilleure solution consiste à prendre le ferry entre Roscoff (50 kilomètres de la maison) et Cork. Soit 14 heures de traversée de nuit.
Une cabine avec couchette et on arrive frais de l’autre côté.
Et sur un ferry pas de soucis pour transporter son vélo contrairement à l’avion…

Problème… il n’existe qu’une liaison hebdomadaire entre Roscoff et Cork…
Pour assurer le coup, sitôt inscrit j’avais réservé mes places sur le ferry (les cabines partent très vite)…

Or, avancer le départ de la course de quatre jours signifie qu’il me faut soit me rendre en Irlande par un autre moyen soit avancer mon départ d’une semaine et… glander cinq jours avant le départ… partir trois semaines pour une épreuve de « seulement » 2500 km qui ne devrait pas durer plus de 10 jours…

Bref, je suis un peu furax…

Remarque : pour mon titre. « P… » n’est pas l’abréviation d’un « gros mot » !
Il faut comprendre le titre sous sa forme phonétique : « P… TAW => Pétaud ».
« Pétaud, nom d’un mystérieux personnage légendaire du XVIe => Pétaudière : Assemblée, groupement humain où, faute de discipline, règnent la confusion et le désordre. »
Le Grand Robert

17 Oct2015
 

Oui, je sais, vous êtes nombreux à attendre que je publie mes comptes rendus de la Transcontinental Race… cela va venir, rassurez-vous, mais il me fallait d’abord trouver un nouvel objectif !

En effet, la TCR a relancé mon goût naturel pour l’Aventure et le voyage à vélo. « Goût naturel », addiction devrais-je dire !

Après avoir terminé ces 4300 km sans douleur, il m’aura fallu 8 jours pour récupérer de la fatigue et… moins d’un mois pour ressentir le besoin de repartir !

Refaire la TCR ?
NON !
Ma démarche ne s’inscrit pas dans un objectif exclusivement « sportif » (faire « mieux » c’est à dire « plus vite ») mais dans un esprit de découverte et de dépaysement. Avec bien évidemment une composante « physique » !

Et c’est là que Adrian O’Sullivan, participant à la TCR 2014, a eu l’excellente idée de créer une nouvelle épreuve : le TransAtlanticWay (TAW), épreuve de 2500 kilomètres en Irlande.

TransAtlanticWay 2016 ©cyclo-long-cours.fr

Si le règlement est très fortement inspiré de celui de la Transcontinental Race, la différence notable tient au parcours : sur la TCR c’était à nous de définir notre route (avec 4 points de passage intermédiaires obligatoires), pour le TransAtlanticWay l’essentiel du parcours est imposé.

Le départ aura lieu le 21 juin 2016 (l’heure n’est pas encore connue) de Dublin.
Un premier tronçon (parcours libre à définir par chaque participant) doit nous mener à (London)Derry (moins de 300 kilomètres).
Ensuite de Derry à Kinsale (côte sud) nous devons suivre scrupuleusement le parcours du Wild Atlantic Way (WAW) (environ 2300 kilomètres).
Enfin, un petit tronçon libre nous permettra de rejoindre Cork, arrivée de cette épreuve qui devrait offrir des paysages magnifiques… et des côtes bien raides !

Cette fois il ne sera pas nécessaire de pédaler 4300 kilomètres pour savourer… une bonne Guinness !