17 Fév2018
 

Même si cette année sera majoritairement consacrée à des épreuves de longues distances à VTT, je n’ai pas l’intention d’abandonner les sorties « route » sur mon titane.

D’ailleurs je prévois un BRM de 1000 kilomètres mi-juin et, qui sait, peut-être une Diagonale cet été…

L'Elorn, vue du pont Albert Louppe

L’Elorn, vue du pont Albert Louppe

16 Fév2018
 

Sortie tardive pour finir sur le pont Albert Louppe au moment de « l’heure bleue ».

Attendre le chargement du diaporama

08 Fév2018
 

Attendre le chargement du diaporama

05 Fév2018
 

Après avoir inventé et perfectionné au cours de 1817 sa « Laufmaschine », Karl Friedrich DRAIS dépose, à Paris, le 19 janvier 1818, une demande de brevet d’importation.

DRAIS ne pouvant se rendre lui-même à Paris, il avait envoyé un serviteur.
Cet homme ne parlait pas parfaitement français et l’employé du bureau des brevets ne comprenait pas un mot d’allemand…
« Serviteur » se dit « Diener » en allemand et se prononce comme « dineur ».
La demande de brevet d’importation fut donc rédigée au nom du « Sieur Dineur » !

DRAIS appelle désormais sa machine « Vélocipède ».

Dans sa séance du 5 février 1818 (il y a exactement 200 ans ce jour !), le Comité consultatif des arts et Manufactures accepte de délivrer le brevet d’importation (la demande est faite pour cinq ans).

Demande de brevet d’importation pour cinq ans du Vélocipède
Demande de brevet d'importation du velocipede Demande de brevet d'importation du velocipede
Demande de brevet d'importation du velocipede




Les pages de description du Vélocipède et de son utilisation sont détaillées ici.