21 Août2015
 

TCR - 4282 km ©cyclo-long-cours.fr Huit jours après mon arrivée à Istanbul, un petit point en attendant le, ou plutôt les comptes rendus.

Comme je l’écrivais le lendemain de l’arrivée je ne souffre d’aucune douleur suite à cette épreuve hors du commun.
Rythme cardiaque, pression artérielle, tout est normal.

Bien que tout le monde me pose la question « alors, tu as perdu combien ? »… je ne me suis pas pesé !

Cela dit, depuis mon retour une énorme fatigue s’est abattue sur moi ! Un énorme besoin de sommeil !
Je mange également « comme quatre » !
Je me donne jusqu’à la fin du mois avant de redevenir raisonnable… pour l’instant je cède à toutes mes envies !

Le tracker satellite a été renvoyé à « l’organisation »… nul doute que ce système est vraiment génial. À tel point que j’envisage sérieusement d’en acheter un pour de futures Aventures au long cours…

Mon carton validé :

TCR 2015 - Rider n° 136 - Roland GUILLON ©cyclo-long-cours.fr

Compte tenu du décalage horaire (Grèce et Turquie ont une heure de plus que nous) j’ai mis 19 jours, 19 heures et cinq minutes…

Les cinq minutes c’est pour ne pas m’être précipité pour faire valider mon carton mais avoir discuté un minimum avec un collègue arrivé peu avant… Le barman avait bien vu que j’étais là puisque j’avais posé mon vélo contre son comptoir mais il a attendu que je lui donne mon carton… Mais inutile de chipoter pour si peu !

L’essentiel pour moi est d’être allé jusqu’au bout de ce périple difficile physiquement et extrêmement dangereux du fait d’une circulation intense, anarchique et totalement ignorante des règles élémentaires de sécurité routière… sans parler des attaques quotidiennes de meutes de chiens sauvages…

Au-delà de ces difficultés propres à l’épreuve et aux pays traversés, aller au bout de celle-ci lorsque je m’y suis inscrit pouvait tout simplement sembler : « Mission impossible »…

TCR 2015 - Mission impossible ©cyclo-long-cours.fr

Votre mission, si vous l’acceptez, consistera à rallier Istanbul à vélo en partant des Flandres. Vous ne pourrez compter ni sur l’organisation ni sur quiconque pour vous venir en aide. Les chiens, les voitures et les camions chercheront par tous les moyens à vous tuer. Vous risquez d’être détruit avant la fin de cette bande !

20 Juil2015
 

L’organisation nous fournit une casquette à l’ancienne avec notre numéro peint sur la visière (le tout réalisé à la main par PEdALED).

Voici tous ces couvre-chefs attendant… leur chef !

Casquettes TCR 2015

Celle/celui qui repère la mienne… n’a rien gagné ! 😀

Remarque : les deux colonnes de droite montrent des casquettes « en double ». Elles correspondent à ceux qui se sont inscrits pour participer en équipe de deux.

18 Juil2015
 

Plaque Vélo TCR 2015Pour la TRANSCONTINENTAL RACE mon vélo arborera une plaque distinctive (ci-contre) dans le style de celle que j’avais réalisée en 2013 pour LEL.

Mais surtout, je me suis fait faire un maillot perso (en manches longues et manches courtes) :

Maillot perso Roland cyclo-long-cours.fr

Il sera ainsi facile de me repérer !

À ce propos, comme certains m’ont posé la question, l’organisation nous a prévenu que pour éviter tout malentendu (par rapport à un soupçon d’éventuelle assistance extérieure), que si des familles ou amis voulaient nous rencontrer sur le parcours, il valait mieux que cela ait lieu à un point de contrôle…

DONC, si certains veulent venir me voir à Vukovar ils sont les bienvenus !
Mais plus probablement ils se contenteront du sommet du Mont Ventoux…

Sinon, désolé, mais je vous ferai coucou sans m’arrêter !

08 Juil2015
 

Fou (183x183)La Transcontinental Race nous conduit de la Belgique à Istanbul, au bord du Bosphore, limite est de la partie européenne de notre continent euro-asiatique.
4200 kilomètres, soit trois fois le kilométrage de la Diagonale Brest-Menton.
Pour cette Diagonale de France, le délai autorisé est de 116 heures.
Pour trois fois la distance nous obtenons un délai de 348 heures, soit 14 jours et demi.
En partant le 25 juillet à 00h00 cela nous amène au 8 août midi.
Or la fête d’arrivée est prévue à Istanbul le samedi 8 août à 18h00… le temps de prendre une douche et de faire une sieste !

TCR 2015 ©cyclo-long-cours.fr

Les grands matadors de la diagonale, ce sont les Fous,
et les champs d’action les plus vastes des Fous, ce sont les grandes diagonales.

Xavier Tartakover – Grand maître international d’échecs (1887-1956)

07 Juil2015
 

Non, le site n’est pas mort (et moi non plus) !

Mais le départ de la TRANSCONTINENTAL RACE approchant, je préfère consacrer mon temps (de cerveau et de jambes) disponible à finaliser ma préparation…

Sur le plan matériel les derniers ajustements sont en cours (nouveau tableau de bord que je tâcherai de présenter avant mon départ).
Le 16 juillet révision complète chez Pierre RIOU (Vélo Sprint) mon vélociste à Brest, avec changement de ma roue arrière pour une nouvelle, assemblée pour l’occasion.

J’ai fini le tracé de ma route (plus de 4200 kilomètres…), et suis en train de rédiger ma feuille de route.

TCR 2015 ©cyclo-long-cours.fr
(Exceptionnellement la carte est non cliquable, c’est voulu !)

11 pays traversés :

  • Belgique
  • France
  • Italie
  • Slovénie
  • Croatie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Monténégro
  • Albanie
  • Macédoine
  • Grèce
  • Turquie

Le départ (Geraardsbergen/Grammont)

4 points de passages obligatoires :

  1. Sommet du Ventoux (France)
  2. Strada del Assietta (Italie)
  3. Vukovar (Croatie)
  4. Sommet du Lovcen (Monténégro)

Détails sur ces points de passage

Paris-Brest-Paris 2015 : j’ai tranché !

Même si j’ai réalisé les brevets jusqu’au 600 km j’ai finalement décidé de ne pas participer à PBP cette année.
Si tout se passe bien, j’arrive le samedi 8 août après-midi à Istanbul.
Pour participer à Paris-Brest-Paris il faudrait que je sois à Saint-Quentin-en-Yvelines le matin du dimanche 16…
Idéalement en repassant par Brest…
J’ai donc préféré privilégier la TCR et ne me mettre aucune pression pour le retour…

La Transcontinental Race est une Aventure et je souhaite la prolonger jusqu’au bout, à savoir jusqu’au retour inclus…

04 Mai2015
 

Nombreux sont ceux qui me posent cette question !

Alors plutôt que de continuer à répondre individuellement à chacun, voici ma réponse officielle !

Cette année mon objectif prioritaire est très clairement la Transcontinental Race !

C’est une épreuve hors normes, une véritable Aventure, plus de 4000 kilomètres, pas d’assistance, seul à travers de nombreux pays… bref tout pour me plaire !

Paris-Brest-Paris ?
L’épreuve est totalement différente, avec des milliers de participants, des points de contrôles (et donc de ravitaillement/hébergements) tous les 80 kilomètres, etc…
C’est une fête du vélo, beaucoup moins une Aventure !

Attention, je ne dénigre pas PBP !
C’est une très belle épreuve, elle n’a lieu que tous les quatre ans, l’accueil du public (au moins pour la partie bretonne) est génial.
Paris-Brest-Paris reste une épreuve incontournable dans une vie de cycliste au long cours !

Alors ?
Tout d’abord disons qu’il n’y a pas de contre-indication à préparer PBP lorsqu’on prépare la TCR !
S’inscrire à PBP ne demande que de réaliser quatre BRM : 200, 300, 400 et 600 kilomètres.
Autant dire que ce n’est pas du luxe de réaliser de tels brevets dans le cadre de sa préparation à la TCR !…
Surtout si l’on en profite pour tester ses choix techniques (je vais y venir prochainement dans une succession d’articles)…

La seule question en fait est la suivante : serai-je en état de faire Paris-Brest-Paris huit jours après la Transcontinental Race ???

En effet, pour la TCR il convient d’être arrivé à Istanbul pour le samedi 8 août au plus tard et PBP commence le dimanche 16 août à Paris…

Comme la réponse à la question (suis-je en mesure d’enchainer ?) je ne l’aurai qu’à ce moment là… Je préfère jouer la prudence !

En conséquence de quoi… j’ai la ferme intention de faire « comme si » je prenais le départ de Paris-Brest-Paris cette année encore !
(De toute façon je préfère « finalement je ne peux pas » à « en fin de compte j’aurais p’têtre pu »…)

Pour ce qui est des brevets qualificatifs, je n’ai pas fait de BRM 200.
Tout bonnement car ceux du coin avaient lieu lors des élections Départementales (22 et 29 mars derniers) et que j’y étais impliqué…
Qui plus est… 200 kilomètres (en dehors des quelques mois d’hiver pour le Dodécaudax) je trouve ça un peu court !

L’inscription à PBP exige certes les fameux quatre BRM qualificatifs mais on peut remplacer un brevet par un autre de distance supérieure.
Et c’est bien mon intention !

J’ai commencé le 18 avril dernier par le BRM 300 de Caudan.
Prochainement je vais réaliser un premier BRM 400. Brevet que je compte au minimum doubler.

Ensuite je m’inscrirai à PBP…

Mais huit jours après la TCR, pas sûr que ce sera du gâteau…

Paris-Brest-Paris ©cyclo-long-cours.fr