19 Nov2012
 

Encore un article sur le sommeil !

Dans cette brève du Télégramme il est fait référence à une étude concernant la stimulation des cellules ganglionnaires de la rétine par de la lumière bleue provenant d’une lampe à LED…

L’effet a été évalué par rapport à la prise de caféine…

Le secret pour tenir toute une nuit sans dormir : rouler derrière une estafette de Gendarmerie ?

Le Télégramme du 19 novembre 2012 : Du bleu contre la somnolence au volant

Pour ceux qui souhaiteraient en savoir un peu plus, lire le communiqué de presse du CNRS : Somnolence au volant : la lumière bleue aussi efficace que le café

Intérieur du véhicule montrant la position et l'intensité de la source lumineuse © Sanpsy 2012 (CNRS/Université Bordeaux Segalen)

Et pour ceux qui lisent l’anglais (très utile pour LEL !), l’article publié dans la revue PLoS One : In-Car Nocturnal Blue Light Exposure Improves Motorway Driving: A Randomized Controlled Trial

15 Sep2012
 

Le sujet est incontournable : dès que vous dites que vous pratiquez le cyclisme, à un moment ou à un autre, la question du dopage va venir polluer la conversation…

On peut réagir avec agacement (« pourquoi ne parler de dopage que lorsqu’il s’agit de cyclisme ? »), rejeter le problème sur « les autres » (« ça ne concerne que les cyclosportifs / les professionnels / une minorité… ») ou… réagir avec pragmatisme !

Panoramix et la potion magique

Oui, en fait, qui n’est pas intéressé par une amélioration de ses performances ?
Pas seulement sur un vélo…
L’idée d’une « potion magique » a toujours fait rêver…
Améliorer sa résistance à la fatigue, au sommeil, stimuler sa mémoire… (faites un tour dans les pharmacies et jetez un œil sur les comptoirs avant les périodes d’examens…)

Pour ceux qui souhaiteraient améliorer leurs performances sportives mais qui ont peur des piqûres, j’ai retenu un article intéressant !

Chaque weekend le journal Le Monde publie un supplément « Science a Techno » dans lequel la rubrique « Improbabologie » de Pierre Barthélémy est toujours un bonheur…
Aujourd’hui il nous rapporte les résultats de plusieurs études originales concernant le dopage…

Le Monde du 15 septembre 2012 : Dopage au porno

Afin de valider, ou non, les études dont il est question dans cet article, je vous propose ci-dessous une première prescription, modérée, de produit dopant ! (dosée à 230 CH = Clichés Hormono-stimulants !)
Essayez avant d’enfourcher votre monture.
N’hésitez pas à me tenir au courant des effets, directs ou secondaires, il est toujours utile de faire progresser la science !

03 Sep2012
 

Après avoir repris prudemment l’entrainement sur mon cyclo-ergomètre au cours du mois d’août, j’ai décidé :

  • de faire une croix sur la troisième édition du « 1000 du Sud » : il faut être réaliste, je n’ai pas le niveau d’entrainement suffisant pour une telle épreuve cette année;
  • de faire une croix sur un rêve de Diagonale fin septembre : là encore pour raison de manque d’entrainement et risque trop important d’aggraver une situation en voie de (trop lente) amélioration;
  • d’augmenter progressivement la dose quotidienne d’entrainement avec un objectif majeur : être au top pour l’édition 2013 de Londres-Édimbourg-Londres !

En août j’ai réalisé une moyenne de 40 minutes d’entrainement quotidien en endurance active (au total 21 heures pour le mois, en 17 séances).
Pour septembre je compte porter l’entrainement à 30 heures, à raison de 5 séances hebdomadaires.
Si le pédalage sur cyclo-ergomètre représentera la plus grosse part de cet entrainement je compte y incorporer une part (progressive) de vélo elliptique et de rameur afin de compléter ma préparation physique générale (PPG).

Ne pas être au départ cette année du « 1000 du Sud » me fait mal mais inutile de traverser la France pour prendre le risque de me retrouver en galère en pleine montagne et surtout de repousser la guérison de ma cheville. Guérison bien assez lente comme ça…

Le « 1000 du Sud » a lieu chaque année, des Diagonales on peut en réaliser quand on veut, des épreuves comme Paris-Brest-Paris ou Londres-Édimbourg-Londres n’ont lieu que tous les quatre ans…

17 Août2012
 

Le 28 juillet dernier, lassé d’être raisonnable depuis trop longtemps, je décidais de tenter une reprise modérée de l’entrainement, exclusivement en salle.

Cela fait donc trois semaines aujourd’hui, il est temps de tirer un premier bilan.

Pour rappel, mon entorse à la cheville joue les prolongations (la chute date du 4 avril…). Le pied est toujours douloureux. La station debout, et plus encore la marche, me sont pénibles.

L’IRM du 9 juillet a mis en évidence un important épanchement de synovie et des signes d’algodystrophie.

Une mobilisation modérée de la cheville devrait aider à l’évacuation de la synovie.
Il convient d’éviter tout traumatisme afin d’éviter l’aggravation de l’algodystrophie. D’où l’entrainement exclusivement en salle et en priorité sur vélo.

En 21 jours j’ai cumulé 12 jours avec exercice soit, en gros, entrainement un jour sur deux.

Au total cela représente 12h35′ de cardio-training soit en moyenne 1h03′ par séance (ou 36’/jours sur 21 jours).

La plus grosse part de cette reprise a été réalisée sur cyclo-ergomètre (12 séances pour 10h29′).

Kettler Ergoracer-GT

J’ai également fait trois tentatives sur vélo-elliptique pour 1h40′ en tout, mais je préfère limiter car sur cet appareil on est debout…

cyclo-long-cours.fr : Kettler Elliptique CX3

À cela s’ajoute une séance de rameur de 26 minutes.

Kettler Ergo Coach

Il est clair que l’activité qui me pose le moins de problème c’est le pédalage…

Je ne peux évidemment pas dire quel effet cela a (positif/neutre/négatif) sur ma cheville, il faudra pour cela attendre le prochain examen, mais le ressenti est excellent.
En effet, en fin de séance la douleur me semble très atténuée et j’ai moins de difficulté, par exemple, à descendre des escaliers.

L’utilisation également des sandales Shimano est positive. Elles serrent moins mon pied enflé que les chaussures conventionnelles.

Bref, je continue et me prends à rêver d’un « petit » projet fin septembre…

04 Août2012
 

Il y a une semaine je décidais d’être raisonnable avec modération, et donc de reprendre un entrainement modéré sur mon ergomètre.

Non seulement je n’ai pas ressenti de gêne dans le pédale en lui-même, mais en plus j’ai l’impression que cela me fait du bien, au moins en fin de séance j’ai l’impression que la douleur à la cheville s’est estompée… endorphines diront certains, mais c’est toujours mieux que les cachets…
On ne peut pas encore parler d’effet à long terme, attendons pour voir…

En revanche le soucis vient du fait que la cheville est toujours enflée et que ma chaussure me fait mal.
J’ai donc commandé une paire de sandales Shimano SH-SD 66 pour voir si je ne serais pas plus à l’aise pour pédaler.

Sandales Shimano SH-SD 66

Ces chaussures à l’élégance toute particulière ont pourtant leurs aficionados parmi les cyclos. En effet pour rouler sous les fortes chaleurs elles permettent de moins souffrir du phénomène de « brûlures sous le pied » (problème de retour veineux à vélo) et par temps de pluie elles sèchent beaucoup plus vite que des chaussures de vélo classiques.
Ainsi, lors de la météo catastrophique de 2007, les participants au Paris-Brest-Paris équipés de ce type de sandales ont moins souffert de problèmes de pieds dus à la pluie (peau ramollie par trois jours dans des chaussures trempées).

Pour le froid (la nuit par exemple) il suffit de mettre une bonne paire de chaussettes…

Ces sandales acceptent des cales SPD totalement incorporées dans l’épaisseur de la semelle et permettent de marcher beaucoup plus facilement qu’avec des chaussures de route traditionnelles.

Bon, pour l’instant, dans mon cas, c’est juste pour pédaler en intérieur sur mon ergomètre.
Cela dit je peux également les utiliser sur mon VTT.
Pour le vélo de route il faudrait que je change les pédales, mais… nous n’en sommes pas encore là !

Une fois les cales SPD en place, celles-ci ne dépassent pas de la semelle et permettent de marcher beaucoup plus facilement que les cales de route habituelles (SPD-SL dans mon cas).

Sandales Shimano SH-SD66 + cales SPD

28 Juil2012
 

Bientôt quatre mois que mon programme s’est arrêté, que ma cheville est enflée et douloureuse.
Certes l’œdème du pied a disparu mais l’IRM du 9 juillet a mis en évidence un important épanchement de synovie et des signes d’algodystrophie.
J’ai en permanence l’impression qu’un clou tente de s’enfoncer dans l’avant de ma cheville…
Rester debout ou marcher n’arrange évidemment pas les choses…

Bref, la situation ne s’améliore pas bien vite…

Et si je tentais de pédaler un peu, histoire de voir ce que cela donne ?…
Non pas sur le vélo (même si mon essai du 8 juillet s’était bien passé) mais sur mon cyclo-ergomètre :

Kettler Ergoracer-GT

Bilan d’une séance de test de 40 minutes réalisée en endurance : pas de douleur particulière provoquée par le pédalage. Même à 225 watts l’effort sur la cheville est bien plus faible que de simplement rester debout.

Agréable surprise : mon niveau n’a semble-t-il pas trop baissé, les résultats étant très proches des anciens…

Conclusion : je crois que je vais reprendre l’entrainement (sur cet engin exclusivement) à moins évidemment que je ne constate une détérioration de mon état…