13 Juin2017
 
  • Ce matin j’étais en train de préparer mon petit-déjeuner dans ma propriété lorsque j’entends rouler dabs le gravier de l’allée. En voyant une voiture se garer devant ma porte, je me dis « chouette, je vais leur louer la maison 150€ avant de partir » ! En fait il s’agissait d’une des « media car » de l’organisation qui me sachant dans le coin grâce au tracker venait me photographier dans mon modeste bivouac.
  • Au départ la journée était ensoleillée puis le ciel c’est couvert puis à nouveau plus ou moins degagé… En tout cas : C’EST LA PREMIÈRE JOURNÉE SANS REVOIR LA MOINDRE GOUTTE D’EAU !!!
  • Comme je l’ai dit il doit y avoir deux jours, j’en ai marre des sports d’hiver, surtout en juin, je rentre donc à Cork en suivant ma propre route, dans un premier temps inspirée de la trace de l’an dernier, quitte à la « linéariser » un peu. Cette année le parcours officiel n’emprunte plus de ferry et fait donc tout le tour de l’embouchure de la Shannon. Passant du coup par Limerick, ville importante. Ce qui ne me paraît pas vraiment conforme à la volonté de sécurité affichée lors de l’interdiction de la A5 en Irlande du Nord. Bref j’ai préféré couper par le ferry Killimer-Tarbet comme l’an dernier. (La raison donnée pour justifier la suppression du passage par le ferry est qu’un coureur ayant un faible écart avec son prédécesseur pourrait être fortement pénalisé si lui ratait le dernier ferry du jour alors que le précédant réussissait à l’avoir. En effet il n’y a pas de ferry entre 21h00 et 07h00).
  • Ce soir en arrivant à Tralee où j’avais déjà fait escale l’an dernier, je me rends manger dans le même pub qu’il y a un an. Il y a la queue pour obtenir une table pour manger. Je patiente un peu lorsque le patron vient me demander si je suis seul. Puis il installe une table supplémentaire devant les musiciens qui viennent de commencer à jouer… Le serveur vient alors me voir et me dit : « vous êtes déjà venu l’année dernière, je vous ai reconnu, vous étiez installé là » en me désignant la table ou effectivement j’avais mangé à l’époque !

Quelques photos du jour :

(Celle là je l’avais repérée l’an dernier, elle faisait campagne pour « Hillary 2016 ». L’affiche est recyclée pour 2020 ! Sera pas jeune Hillary…

Pause pizza à Tarbet :


Remarque (pour les « non-english speakers ») : le titre est un jeu de mot entre « Fairy tale » (conte de fées) et « Ferry tale », l’histoire du ferry.

  5 Responses to “TAW2017 : Tralee – Ferry tale”

  1. Effectivement, avec ces photos lumineusement éclaboussées de soleil, c’est en quelque sorte un conte de fées.

  2. Salut Roland,

    Enfin le soleil !

    Donc, c’est itinéraire perso jusqu’à Cork.

    A propos du ferry de Killimer, je me posais la question de sa périodicité en journée. Apparemment, tu l’as eu quasiment dans la foulée de ton arrivée au port.

    Bonne journée et A+

    • Sur ma feuille de route j’avais noté les horaires des ferries et ai visé celui de 15h30. J’ai du arriver un quart d’heure avant.
      Même si les choses n’avaient pas tourné de travers, j’avais intégré les horaires des ferries dans mes plans de route afin de minimiser la perte de temps.

  3. Ah, je ne suis pas rapide, je viens seulement de voir la video par le media car à ton départ du « home sweet home ».
    (Mais je n’ai pas vu où est cachée la clef)

    « Bye Rolande ». Mouarf

Leave a Reply to Roland Cancel reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)