29 Mai2017
 

La deuxième édition de la TransAtlantic Way (TAW) sera quasiment identique à la première de 2016.
Si ce n’est que nous partons huit jours plus tôt dans l’année et que nous serons une centaine au départ contre une trentaine en 2016.

Les quelques changements que j’introduis dans mon équipement sont donc uniquement dictés par mon expérience de l’an dernier.

1] Les pneus !

Pour la Transcontinental Race (TCR) en 2015 j’étais parti avec des Schwalbe Marathon Plus en 25 mm (595 grammes pièce).
Bilan : 4300 kilomètres, des routes en mauvais état (Balkans) du « gravel » (Italie, Turquie)… pas une crevaison !

Certes ces pneus sont lourds et beaucoup moins « roulants » que d’autres plus taillés pour « la compet’ ».

Pour la TAW en 2016 je suis parti avec des Schwalbe One, en 25 toujours (225 grammes pièce).
Et il est vrai que ces pneus sont bien plus légers et incroyablement plus « roulants »…
(Le gain est tout de même de 740 grammes pour la paire).
Par « roulant » je fais allusion aux données constructeur (note de 5/6 pour les « One » contre 3,5/6 pour les « Marathon Plus ») mais aussi à mon propre ressenti lors de mes premiers tours de roues avec les « One »…
Seulement, ce qui est vrai en banc d’essai, sur route parfaitement asphaltée pour le Tour de France, avec un vélo léger… l’est-il toujours sur route (très) dégradée et avec un vélo chargé ?

Irlande 2016

Et là, ils sont « rentables » tes « pneus de course » ?

Certains n’ont pas d’état d’âme avec les crevaisons… « on répare et on repart ! » – Avec de l’entrainement on ne perd pas de temps, moins que ce que l’on perdrait avec des pneus moins roulants…

Peut-être… ou pas !
Ceux qui me disent ça roulent autour de chez eux ou sur des BRM.
Ce n’est pas péjoratif de dire cela mais… En cas de crevaison les plus prévoyants emportent une paire de chambres à air… les autres comptent… sur les autres !
Une fois rentré, il suffit de se réapprovisionner chez son vélociste…

Sur la TAW/TCR : vous êtes seul. Le premier vélociste il est… dans vos rêves !

Dingle, Irlande

Dingle, hyper touristique… seul « vélociste » et… seul magasin fermé !

Bref, ce qui est valable pour (vélo + cycliste = 75 kg) en France, ne l’est pas pour (vélo + cycliste + bagages > 100 kg) à des milliers de kilomètres de chez soi…

Donc, pour 2017 adieu aux « One » (qui sont d’excellents pneus que je continuerai à utiliser pour des brevets par exemple).

Pour la TAW 2017 je ne vais pas revenir aux « Marathon Plus » pour autant.
S’ils sont imbattables en terme de protection et de durabilité, leur adhérence sur route mouillée en revanche, n’est pas au top.
Et en Irlande, des routes mouillées, j’en ai vu !

Irlande : TransAtlantic Way 2016

Irlande : TransAtlantic Way 2016 – Sympa, « l’épingle à cheveux ! »

Cette année je vais tester durant la TAW des « Schwalbe Durano Plus » en 28 mm.

Ils ont la même note de protection que les « Marathon Plus » (7/7), ont une excellente accroche sur route mouillée et, même en 28 mm, sont un peu plus légers que les Marathon Plus en 25.

À suivre !

  2 Responses to “TAW 2017 : choix de l’équipement (vs TAW 2016) – 1”

  1. Damned et moi qui -me fiant à ton expérience- ai choisi des M+ pour la partie gravel du prochain mille du sud qui passe par lAssietta!
    Qu’importe cette marque est pour moi la plus performante et confortable (même si une punaise m’a arrêté dernièrement lors de mon récent DM!)

    • Salut Pascal,

      Je fais ce test pour l’Irlande (normalement cette année nous n’avons pas de parcours « gravel »).
      Pour la TCR cet été je pense revenir à du 25 mm, Durano Plus l’avant, Marathon Plus à l’arrière.
      À suivre !

      Roland

Leave a Reply to pascalb Cancel reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)