04 Jan2017
 

Voilà, maintenant c’est officiel, mon programme pour 2017 repose sur deux jambes : à l’ouest la TransAtlantic Way (08 juin – 2500 km) et à l’est la Transcontinental Race (28 juillet – 4000 km).
Oui, il y a une jambe plus courte que l’autre !

Deux épreuves hors du commun auxquelles j’ai déjà participé mais que je vais tenter cette fois à quelques semaines d’intervalle (50 jours séparent les deux départs, soit tout juste six semaines pour se remettre).

En 2016 j’avoue avoir traité la TAW un peu par-dessus la jambe. L’organisateur avait changé la date du départ alors que nous étions déjà 17 inscrits ce qui me contraignait à rester une semaine de plus en Irlande (à cause des liaisons en ferry avec la Bretagne) et donc à glandouiller avant le départ. Pour ne pas avoir à glandouiller également après l’arrivée… j’ai trainé la jambe et pris mon temps.

Au mois d’août, en voyant quelques images de la TCR n°4 j’ai commencé à avoir des fourmis dans les jambes… Nostalgie de 2015 et de ma participation à la 3ème édition.
Et puis le nouveau parcours pour 2017 a été communiqué…

Il y aura exactement 20 ans l’été prochain, je participais à un rallye à travers l’Europe centrale.
Le parcours n’était pas exactement le même que celui de la TCR de cette année, mais tout de même bien approchant (en terme de pays traversés).
Le rallye était adossé à un concours photo : nous devions ramener une sélection de 30 photographies prises dans les capitales visitées (à toutes jambes).

En 1997 j’étais également à deux roues… mais à moto !
Je préfère le préciser… même si ça vous fait une belle jambe !

1997 - Bratislava, Slovaquie - © Roland GUILLON

1997 – Bratislava, Slovaquie – © Roland GUILLON

Allemagne, Autriche, Italie, Slovaquie, Bulgarie, Roumanie, Grèce… étaient au menu de ce rallye tout comme ils sont au programme de cette TCR.
Il y aura intérêt d’avoir de bonnes jambes

2012 - Rêves de jambes - © Roland GUILLON

2012 – Rêves de jambes – © Roland GUILLON

Avoir de bonnes jambes, donc une bonne forme, c’est ce que souhaite tout cycliste.

Être en forme et donc en parfaite santé c’est ce que je vous souhaite pour cette année, le reste sera facile.

2016 - Rêves de jambes - © Roland GUILLON

2016 – Rêves de jambes – © Roland GUILLON

  11 Responses to “2017… à toutes jambes”

  1. Salut Roland,

    J’ai hâte de t’y suivre……par PC interposé.

    … et de connaître la cerise qui décorera le gâteau

    Daniel

  2. Salut Roland,

    Beau programme, te souhaite très bonne année, SANTE et préparation maximale,

    amitiés,
    d
    danicau

  3. Toujours avec le titane ou tu te laisses tenter par un vrai gravel?

    • Salut Pascal,

      J’ai en projet de me faire faire un gravel bike… mais pas pour cet été.
      Mon titane est très bien pour la TAW et la TCR, en revanche pour 2018 j’aurai peut-être bien besoin d’un gravel…

      Roland

      • Un vrai gravel pour 2018, tu penses relier les deux BREST ou quoi?
        Ou bien carrément le GREAT DIVIDE?

        • J’ai un certain nombre de projets nécessitant un gravel bike…
          Sûr que la Great Divide me plairait bien… mais elle n’est pas la seule.
          Créer ma propre épreuve me tenterait bien également…
          Mais chaque chose en son temps. Pour l’instant je me concentre sur la TAW et la TCR de cette année.
          Il y a l’entrainement mais aussi, pour la TCR, 4000 kilomètres de route planifier… et ça c’est un sacré boulot !

          • Quoi ta propre épreuve!
            Quels seront les pré requis?
            Selon, je tacherais de la caler entre le solde des diag, le TDF, les euros diag, les 1000 du SUD!
            Pour sur que les traces TCR à créer doivent faire bien rêver, baver (dans les deux sens du terme).
            Bonne soirée.
            Pascal

          • Minute Papillon !
            Il n’est pas impossible qu’en 2018 je parte en solo reconnaitre le parcours d’une petite épreuve d’environ 5500 kilomètres…
            Donc les inscriptions ne sont pas encore ouvertes… ce qui te laisse le temps de boucler une partie de ce que tu énumères !

            Effectivement, cogiter 4000 kilomètres de route (TCR) c’est un sacré boulot !
            Mais si c’est bien fait c’est un sacré plus une fois parti…
            En 2015 je m’étais félicité du travail préparatoire que j’avais fait.
            J’ai bien l’intention de récidiver. La navigation c’est mon dada.

            A++
            Roland

          • Justement cet après-midi, je cogitais le fait de réactiver le brevet du grimpeur de France (que fort gentiment JP MARY a extrait de ses archives). Une sorte de SH version longue en quelque sorte.
            Je viens d’apprendre le décès d’un ami allemand avec qui j’ai fait qq mille du sud en compagnie de son épouse.
            Encore une raison de plus, pour profiter, profiter, profiter……….;
            Pascal

          • Effectivement il existe des tas d’épreuves possibles. Soit entièrement nouvelles soit plus ou moins reprises d’épreuves historiques passées à la trappe du fait des impératifs de la médiatisation du sport pro.
            Je suis convaincu que le véritable renouveau du cyclisme passera par un retour aux sources.
            C’est pour cela que la TCR est géniale. Sûrement plus proche dans l’esprit des premiers Tour de France que le Tour pro actuel…

            Pour le décès de « l’ami allemand » je crois voir de qui il s’agit.
            C’est toujours bien triste.

            Roland

Leave a Reply to Daniel Douguet Cancel reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)