15 Juin2016
 

Non, ce n’est pas mon âge !

Vous souvenez-vous de ce que vous faisiez il y a 30 ans jour pour jour ?

Moi oui : le 15 juin 1986 j’arrivais sur l’île de Magerøya en Laponie (Norvège) et atteignais Cap Nord (Nordkapp), le point le plus au nord de l’Europe après 5.500 kilomètres à vélo (dont 1.200 au-dessus du cercle polaire arctique).

Carte de mon raid vélo Crozon - Cap Nord 1986 ©cyclo-long-cours.fr

71°10′ 31 : ce n’est pas le téléphone mais la latitude nord de ce point.

J’étais parti de la presqu’île de Crozon le 9 mai 1986… peu de temps après l’explosion de Tchernobyl… il paraît que les retombées ont été bloquées à la frontière française… pas moi qui suis parti camper tout le long de ma route…

Cet anniversaire (celui de mon périple, pas de Tchernobyl !) est  l’occasion de constater tout ce qui a changé dans mon matériel… mais pas que…

  • Le vélo de l’époque (conçu pour cette expédition) était équipé d’une dynamo frottant sur le pneu. La résistance était telle que je m’en servais de « frein moteur » dans les fortes descentes sous la pluie…
    Aujourd’hui mon moyeu-dynamo produit bien plus de courant sans que je sente la moindre résistance…
  • Mon phare, doté d’une ampoule à filament éclairait vaguement la route devant moi… dans les nombreux tunnels de montagne, non éclairés, je m’aidais d’une petite torche électrique…
    Mon phare à led d’aujourd’hui éclaire autant que celui d’une voiture…
  • Je n’avais bien évidemment pas de GPS, il n’existait pas encore.
    Il y avait bien déjà un système de positionnement par satellite, mais il ne donnait le point que deux fois par jour, le récepteur était gros comme une caisse et de toute façon le tout était réservé à des « clients » bien particuliers…
    Non, je trimballais des cartes en papier (pour huit pays)…
    La carte mico-SD de mon GPS contient l’ensemble des routes de l’Europe…
  • J’emportais déjà avec moi systématiquement un dictaphone.
    Le modèle d’alors était évidemment énorme à côté du petit Sony d’aujourd’hui.
    Il utilisait des micro-cassettes (que j’ai toujours) d’une durée de 30 minutes par face…
    La carte mico-SD de 4 Go du Sony me permettrait de lui dicter des centaines d’heures durant…
  • Il n’y avait pas de téléphone portable…
    Même si la Norvège était très en avance sur ce point là.
    Il faut dire que le pays, tout en longueur, et avec 90% de la population vivant dans le sud est plus facile à couvrir.
    Nombreux étaient donc ceux qui disposaient du téléphone dans leur voiture. Mais pas encore dans la poche…
  • L’euro n’existait pas encore…
    Chaque passage de frontière (car il y avait encore des frontières…) entraînait outre un arrêt et contrôle des papiers (et bagages parfois), un changement de monnaie… Même évidemment pour passer en Belgique, Pays-Bas, Allemagne…
    (Remarques : les pays scandinaves ne font toujours pas partie de la zone euro, la Norvège bien que non membre de l’Union Européenne est associée à l’espace de libre circulation).
    Il me fallait donc à chaque fois, soit changer de la monnaie (avec perte) soit retirer avec ma carte bancaire (avec frais)… mais il n’y avait pas des distributeurs à tous les coins de rue…

On oublie vite et je pense que je pourrais facilement trouver d’autres changements majeurs survenus au cours de ces 30 dernières années… même en se limitant au domaine de l’aventure et du vélo…

Une chose également : à l’époque, lorsque je suis parti… je ne savais pas si c’était faisable…
Aujourd’hui, grâce à internet la préparation serait toute autre…

Et si l’on élargit un peu… en 86 il y avait deux Allemagnes et personne n’imaginait que trois ans plus tard le mur tomberait…

Mais moi, je n’ai pas changé ! 😉

Raid vélo Crozon - Cap Nord 1986 ©cyclo-long-cours.fr

(Et j’ai d’ailleurs le même velociste qu’à l’époque !
Salut Chantal et Pierre si vous passez par là !)

Que la nostalgie… ne vous coupe pas l’appétit !

image

  3 Responses to “30 ans !”

  1. Ah moi je m’en souviens. J’étais sur la presqu’île avec toi. Et tu étais comme un extra terrestre… il part au cap nord en vélo !!! … le « fada »
    30 ans déjà… ça nous rajeunit pas tout d’un coup…
    Mais c’est des bons souvenirs quand même.
    Bises à bientôt
    Rémi

  2. Eh bien, bon anniversaire, Roland ; ou bon anniversaire, Cap Nord (je ne sais pas trop) !

    P.

  3. oh l’autre! « je n’ai pas changé » on va t’appeler Julio

Leave a Reply to Rémi Cancel reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)