07 Nov2014
 

En 2015 aura lieu la 3ème édition de la TRANSONTINENTAL RACE (TCR).

TRANSCONTINENTAL RACE

Comme son nom l’indique cette épreuve est une course (cycliste évidemment 😉 ) à travers le continent (européen).

Si les deux premières éditions partaient de Londres, celle de 2015 partira de Belgique, dans les Flandres.
Le point de départ précis sera connu au printemps prochain mais dores et déjà on sait qu’il y aura des pavés au programme !

L’arrivée, quant à elle, est inchangée : Istanbul en Turquie, au niveau du point le plus étroit du détroit du Bosphore. Donc à la limite du continent européen.

Cette épreuve est une course, il y a donc un classement, même si le but principal est avant tout d’arriver dans les temps et en bon état !

Mais attention, cette course n’a rien avoir avec des épreuves comme le Tour de France ou les versions d’aujourd’hui des courses cyclistes !

La TRANSCONTINENTAL RACE est dans le plus pur esprit des premières longues épreuves cyclistes :

  • ce n’est pas une course à étapes. Dès le départ le chrono tourne et il ne sera arrêté qu’à l’arrivée !
  • toute assistance est interdite !
  • il n’y a pas de route officielle, mais juste quatre points de passage obligés !
  • chaque participant porte une balise GPS et peut être suivi en direct par internet !

GPS Tracker

Les points de passage (contrôles) obligatoires sont les suivants :

  1. le sommet du Mont Ventoux;
  2. en Italie, les 40 kilomètres de route non goudronnée, à plus de 2000 m d’altitude Strada dell’Assietta;
  3. Vukovar, en Croatie;
  4. le mont Lovcen au Monténégro;

TRANSCONTINENTAL RACE 2015

Entre les points de contrôle, chacun est libre de choisir sa route !

La longueur totale est estimée à 4000 kilomètres.

Le départ est fixé au samedi 25 juillet 2015 à 00h00.

L’organisation tiendra les contrôles (CP = Check Point) jusqu’aux dates suivantes :

  • CP1 (Mont Ventoux) : 28 juillet;
  • CP2 (Strada dell’Assietta) : 30 juillet;
  • CP3 (Vukovar) : 3 août;
  • CP4 (Mont Lovcen) : 5 août;
  • Arrivée (Istanbul) : 10 août.

Même si l’organisation reste en place à Istanbul jusqu’au 10 août, la fête officielle de fin d’épreuve aura lieu le 8 août à partir de 18 heures.
Sachant que celle-ci se tiendra dans une brasserie, il va sans dire qu’il y a forte motivation pour être arrivé au plus tard à cette date et heure !!! 😉

En se basant sur cet objectif cela fait donc un maximum de 354 heures (14 jours et 18 heures) pour boucler le trajet, soit une moyenne de 271 kilomètres par jour.
Ne pas oublier que c’est sans aucune assistance, à l’étranger, et sur des routes… pas forcément excellentes…
Mais il est bien évidement possible d’arriver (bien) avant : c’est une course !

L’édition 2015 présente une particularité : il est possible de s’y inscrire par deux.
Jusqu’ici il était interdit de rouler à deux et à fortiori en peloton.
Pour cette troisième édition, il est possible de s’inscrire soit en solo (150 places) soit en duo (50 binômes).

En parlant des inscriptions, elle débutaient ce soir, 7 novembre 2015 à 20 heures GMT (21 heures en France).

L’organisation étant Britannique, la langue de tous les documents est celle de Shakespeare…
Dans un premier temps il ne s’agit que de pré-inscription, de candidature à la participation.

La procédure est un peu longue car en plusieurs étapes avec lecture de documents juridiques (18 pages), en gros pour nous prévenir qu’il ne s’agit pas d’une promenade de santé, et que, mais oui, on peut tomber de vélo et se briser des os !
Ensuite, après téléchargement du « manuel de la course » (38 pages) et étude de celui-ci il faut répondre à un questionnaire, histoire de vérifier que l’on a bien tout compris !

TCR 2015, Race Manual

Tout ça pour vous dire que : je me suis porté candidat à cette formidable AVENTURE !!!

En effet cela correspond à 100% à ce que j’ai toujours aimé : l’Aventure en totale autonomie et en solitaire !

Nous ne saurons qu’à la fin du mois si notre candidature est retenue. J’espère que ce sera le cas de la mienne. Pour tout vous dire j’ai déjà démarré ma préparation depuis début septembre…
Il reste encore 259 jours pour être fin prêt !

J’ai l’intention de publier régulièrement des infos sur ma préparation… À suivre, donc !

  14 Responses to “TRANSCONTINENTAL RACE 2015”

  1. Bonjour Roland

    Voilà un très beau projet, j’ai étudié le sujet également
    Cela veut dire pas de PBP 2015 pour toi?
    Peux-tu nous parler de ta préparation, un lien pour voir tes différentes sorties.

    Bon courage pour la réussite
    À bientôt
    David

    • Bonjour David,

      Merci pour ton message et tes encouragements.
      J’ai justement l’intention de publier régulièrement des infos sur ma préparation.
      Aussi bien préparation physique que matérielle.

      Concernant le Paris-Brest-Paris… son départ est fixé 8 jours après l’arrivée de la TCR…
      Pour l’instant je ne décide rien, si ce n’est d’effectuer tous les brevets obligatoires pour PBP, cela ne peut pas faire de mal pour préparer la TCR !
      Tout dépendra de mon arrivée effective à Istanbul, et de mon état !

      Roland

  2. Très belle ambition – BRAVO pour ton projet – ça c’est de l’audace et de la grande aventure…
    Pour avoir lu qq part des articles sur la dernière édition, il me semble que le choix des itinéraires est très très très important et avantage énormément ceux qui font les meilleurs temps..
    Sans aucune commune mesure avec ton défi, j’ai plusieurs fois participé aux flèches VELOCIO à Pâques et n’ai jamais pu dépasser les 500 km en 24 heures – simplement parce que mes co-équipiers voulaient choisir les routes les plus pittoresques (et même accessoirement faire la chasse des cols…) – A l’opposé une équipe de l’US METRO a dépassé une fois les 700 km en misant sur un itinéraire dans les vallées (notamment la vallée du Rhône) – CQFD…
    Dans ton cas, le challenge s’apparente (sur la durée) à celui qu’avait tenté Raymond BARBERY…
    On suivra suivra ta préparation avec intérêt –

    • Bonjour Jean-Claude et merci pour ton message.
      Le fait que l’on doivent définir son propre itinéraire est pour moi un des aspects non négligeable de cette Aventure.
      Cela la rapproche (sur le principe) de nos Diagonales de France. La dimension internationale en plus bien évidemment.
      Quelle que soit l’épreuve (Dodécaudax perso, BRM, Diagonale, etc…) j’attache toujours une grande importance à l’aspect « navigation ».
      Dans le cas de la TRANSCONTINENTAL la préparation minutieuse de sa route doit effectivement être quelque chose à ne pas négliger.
      Le parcours est particulièrement montagneux et dans ces cas là la voie la plus courte n’est pas forcément la meilleure…
      Qui plus est il va falloir tenir compte des passages de frontières, changement de monnaies, conditions climatiques, etc…
      Cela va bien au-delà de la « simple » préparation physique et mentale…
      Mais c’est ce qui rend cette épreuve particulièrement excitante à mes yeux.
      Roland

  3. Salut
    J’y crois pas, tu te lances dans ce truc de fou? Wouahhhhhhhhhh le PBP c’est du pipi de chat à coté, perso je n’aurais pas ce culot. Ça demande une sacré préparation et pas que sur le vélo. Merci de nous tenir au courant. Bon courage mais tu n’en manques pas, bravo pour ce magnifique projet, faut en avoir des c….!
    Michel

    • Salut Michel,

      Merci pour ton message. Venant de toi, ça fait plaisir !
      On voit bien que tu t’y connais : effectivement pour la préparation il n’y a pas que le pédalage qui compte !…
      Je vais publier régulièrement des infos sur ma façon de me préparer.
      Depuis fin août je travaille en priorité la PPG (Préparation Physique Générale). Avec des exercices variés mais tous à hautes intensité cardiaque.
      Le but : être le plus affuté possible (inutile de trimbaler du gras), développer la force (cardio et jambes) mais aussi ce que trop souvent les cyclos négligent : tout le reste ! (bras, dos, abdos, etc…)
      Je continue bien évidemment le Dodécaudax, bonne motivation pour rouler en hiver.
      Séjour en montagne en février et ensuite augmenter les sorties en privilégiant le qualitatif (il n’y a pas de montagne en Bretagne, mais du relief bien cassant, dans le Finistère c’est facile à trouver !)
      Pour l’instant j’espère que ma candidature sera retenue, en tous cas je fais comme si…
      A+
      Roland

  4. Bonjour Roland,

    Je te tire mon chapeau rien que dans le fait de te lancer dans cette aventure.

    Est-ce que tu as déjà une idée de la monture que tu vas prendre pour cette épreuve : le Seven ou ton vélo de montagne ?

    J’ai hâte de suivre ta préparation à cette course.

    @+

    Damien

    • Bonjour Damien,

      Bon, pour l’instant je n’ai fait que faire acte de candidature !
      Mais j’espère sérieusement que je vais être retenu pour participer à cette belle Aventure !

      À priori je compte prendre le Seven titane.
      Même si je n’ai pas de prétention à être sur le podium, j’ai vraiment envie de jouer le jeu de la course.
      D’autant que sur de telles distances (au moins 4000 km) il n’y a pas que la vitesse de pointe qui compte…
      Le choix de la route, du matériel, la gestion de l’alimentation et du sommeil ont également une grande importance.
      Mon vélo de montagne est certes parfaitement adapté au type de routes empruntées, mais moins à « la vitesse »…
      S’il s’agissait d’une version « raid » c’est sûrement lui que je prendrais mais là je vais essayer de « faire léger »…

      De toute façon je compte m’entrainer avec les deux et me laisser l’opportunité de changer d’avis en fonction de l’évolution de ma préparation.
      À suivre !

      Roland

  5. Je suis évidemment bluffé (et un peu jaloux) par ta décision et ton engagement. Je ne vais pas en rajouter…
    Tu prévois quel budget ? (ce serait pour moi actuellement le plus difficile à réunir si l’idée folle de participer m’avait passé par la tête).
    J’avais vu en son temps la vidéo de deux britanniques qui avaient participé à la première édition (tu dis pourtant que le duo est une innovation de cette année)…
    J’imagine aussi que tu as prévu des pneus capables de résister, notamment sur le passage non goudronné…
    Tu penses dormir comment ? Les anglais de la vidéo ont parfois été à l’hôtel, et plus souvent ils campaient…
    Bonne chance pour ta participation. Je vais suivre ta préparation avec intérêt.

    • Bonjour Alain,

      Effectivement cette épreuve ne peut que faire rêver tout amateur de Longues Distances !
      Pour le coût, l’inscription est de 165 £… une somme certes, mais pas disproportionnées lorsque l’on compare avec certaines épreuves (marathons, triathlons…). Ce prix d’entrée incorpore la location du tracker satellite servant à nous localiser et à rendre la course observable par tout un chacun via internet.
      Ensuite… il y a les « faux frais » du voyage (repas, éventuels hébergements…) et le voyage retour.
      Pour les repas, comme tu t’en doutes bien, sur ce genre de périple on ne fait pas dans la gastronomie mais dans le rapide et nourrissant trouvé sur sa route…
      Question « hébergement » je pense emporter de quoi bivouaquer afin d’être totalement autonome et de pouvoir m’arrêter en fonctions de mes besoins physiologiques et non en fonction des disponibilités improbables d’auberges au bon endroit et à la bonne heure… Mais je n’exclue pas évidemment, si l’occasion se présente, de pouvoir profiter d’un lit… et d’une douche !
      Pour le retour… je n’ai pas encore étudié la question !
      Mais je penche a priori pour un retour en train… histoire de mieux appréhender la distance parcourue et de « revenir sur terre » progressivement… mais cela dépendra bien évidemment des possibilités.
      Pour l’instant j’en suis à cogiter au « voyage » aller !!!

      À suivre !
      Roland

  6. Bonjour
    Je suis le seul français a voir terminé la transconrace2014. Cela fait plaisir de savoir que je ne serais pas le seul français au départ de la course en 2015.
    Vu ton expérience , je ne pense pas qu’il soit nécessaire de te donner des conseils.
    C’est une superbe aventure, autant physique qu’humaine.
    Au plaisir de ce croiser

    • Bonjour Samuel,

      Super d’avoir un message de ta part ! 😉
      J’avais lu les articles parus dans le magazine « 200 » te concernant et visité ton blog.
      Je ne sais pas si la TCR 2015 aura attiré plus de français que les précédentes éditions…
      Nous ne devrions plus trop avoir à attendre pour avoir les résultats des pré-inscriptions…
      Au plaisir de se rencontrer dans les Flandres et… à Istanbul !

      Roland

Leave a Reply to jean claude PIPET Cancel reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)