18 Sep2011
 

On se retrouve à plusieurs, participants, organisateurs, bénévoles… au restaurant à Carcès.
Le pire c’est qu’il… fait froid !!!

20110918-143021.jpg

  3 Responses to “Après l’effort…”

  1. Tiens ? t’as pas repris du couscous ??

  2. Bonjour Roland,

    Si je ne m’abuse, ce que l’on voit sur la photo est ce que l’on appelle en Belgique un filet américain (ou simplement un américain) en France, si mon dictionnaire est au point, un steak tartare. Un régal, évidemment, si l’assaisonnement est à la hauteur.

    Mais as-tu (avez-vous, les Français) pensé au nombre d’entérocoques qui s’y promènent et y prolifèrent à l’envi lorsque, pour des raisons esthétiques, on met le côté extérieur de la coquille d’œuf en contact avec la viande hachée crue ?

    Évidemment, il ne faut pas vivre et manger dans l’ouate. Une certaine quantité de contacts avec les pathogènes qui nous entourent est nécessaire pour développer son immunité. Mais là, c’est à peu près comme manger un vacherin que l’on sait infecté par la listériose.

    Bon, comme tu n’es toujours pas mort 8 jours plus tard, je suppose que la poule était relativement saine. Mais ton restaurateur mériterait que l’on… restaure la peine de mort.

    Amitiés,
    Pascal

    • Bonjour Pascal,

      Effectivement il s’agissait de ce que l’on nomme en France un (steak) tartare.

      Un plat que j’apprécie tout particulièrement au point que j’ai du mal à y résister lorsque je le vois indiqué sur un menu.

      Il est par ailleurs étonnant que ce plat qui peut sembler simple (de la viande hachée) est toujours différent (viande passée au hachoir, ou hachée au couteau, ingrédients divers à rajouter soi-même ou déjà préparés…).

      En plus de son intérêt gastronomique ce plat est une véritable aubaine pour un paresseux (ou quelqu’un de très fatigué) : il demande très peu d’efforts pour être consommé : rien à trier (pas d’arêtes, d’os, de fils, de noyaux, de peau, de nerfs, de gras, de couenne,… ) rien à couper, rien à éplucher. Aussi efficace, mais moins douloureux, qu’une bonne perfusion de protéines.

      Cela dit, je comprends que tu aies pu être sincèrement choqué par la vision de cette coquille d’œuf en contact direct avec la viande hachée mais il faut absolument que tu saches que :

      – le cloaque des poules françaises est d’une propreté remarquable (notre Omni-Président et plusieurs de ces ministres y veillent scrupuleusement);

      – c’est pour compenser les frais de stérilisation des coquilles d’œufs que notre dévoué Gouvernement (on en a un nous !) à baissé la TVA sur la restauration;

      – si nous avons pour emblème un coq (lequel n’est heureux que perché sur un tas de fumier) c’est tout simplement parce qu’entre nous Français et les poules, il y a une affinité toute particulière (DSK te le confirmera);

      – si certains vivent leur modernité avec des e-Mac, du e-commerce ou du e-learning nous restons fermes et valeureux face au monde entier grâce à E. coli !

      – nous, dont le sens de la beauté et de l’art nous vaut d’être la première destination touristique du monde, ne cèderont JAMAIS devant une quelconque menace d’un groupuscule entéro-extrémiste. Il est hors de question de faire passer notre goût pour le beau après de discutables raisons pragmatiques !

      – la présence de la coquille démontre enfin de façon indiscutable qu’il s’agit bien d’un jaune d’origine naturelle et non d’un Œuf Généré par Magouille. Car, même si Kepler à su établir l’équation de sa forme, aucun crane d’œuf n’a encore réussi à en pondre un…

      Et pourquoi ne mangerait-on pas un vacherin infecté de listériose ?

      Escherichia, Listeria, Fatalitas

      Amicalement,
      Roland

Leave a Reply to Pascal Cancel reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)