25 Mar2011
 

Pour leur entrainement beaucoup ne jurent que par l’accumulation des kilomètres. Surtout dans les mois précédant un Paris-Brest-Paris.
Pour ma part je considère que la qualité prime sur la quantité. Je vise donc des parcours présentant un minimum de dénivelé.
Peu de temps devant moi ? Me voilà parti pour un petit circuit de 30 kilomètres.

30 Km autour de l'Elorn

Ce parcours consiste à faire le tour de l’Elorn entre Landerneau et le pont Albert Louppe qui relie Plougastel Daoulas au Relecq-Kerhuon.

Les six premiers kilomètres entre La Forest-Landerneau et Landerneau constituent un échauffement.

RD233

Je ne pénètre pas vraiment dans Landerneau, franchissant tout de suite l’Elorn sur le pont levant situé en aval de la ville.

Les choses ne vont pas tarder à devenir sérieuses.
Tout d’abord deux belles bosses à franchir.

Landerneau D29 Au fond : la rade de Brest

Attention, après cette descente, 5 kilomètres de côte nous attendent.

La montée qui va suivre est surnommée dans la région le petit Ventoux !
Comme quoi il n’y a pas que les marseillais qui exagèrent ! Même s’il est vrai qu’il va falloir s’élever de 150 mètres (sur 5 kilomètres, soit 3000 m / 100 Km).

D29 D29 D29
D29 D29 D29
D29 D29 D29

Une fois arrivé au niveau du Radar de Bretagne le sommet est atteint. Ne reste plus qu’à rejoindre tranquillement Plougastel Daoulas et à redescendre jusqu’au pont Albert Louppe.

Plougastel

Plus qu’un rond-point à contourner…

Arrivée au Pont Albert Louppe Arrivée au Pont Albert Louppe Arrivée au Pont Albert Louppe

Et me voilà sur le pont Albert Louppe :

Le pont Albert Louppe

Ce pont porte le nom d’un sénateur et président du Conseil Général du Finistère qui en a obtenu la construction. Ce pont a été inauguré en 1930. Auparavant la traversée se faisait par bac.
Devenu un véritable goulet d’étranglement pour la circulation, le pont Albert Louppe a été doublé d’un nouveau pont, le pont de l’Iroise, inauguré en 1994.
L’ancien pont a été conservé pour son intérêt architectural et historique, en effet, au moment de sa construction ses arches détenaient le record mondial de portée des ponts en arc de béton.
Depuis la mise en circulation du pont de l’Iroise, le pont Albert Louppe est réservé aux piétons, deux roues et véhicules lents.

Le pont de l'Iroise vu du pont Albert Louppe

Le pont Albert Louppe est connu des cyclistes au long cours pour être le point d’arrivée sur Brest pour les participants au Paris-Brest-Paris.

En regardant vers l’est, l’Elorn :

L'Elorn et le pont de l'Iroise L'Elorn et le pont de l'Iroise

En regardant vers l’ouest, la rade de Brest :

La rade de Brest La rade de Brest

On aperçoit sur la photo la pointe des Espagnols (Cf. mon tour de la presqu’île de Crozon)

La rade de Brest

Une fois au Relecq-Kerhuon et redescendu au niveau de l’Elorn, on peut observer les deux ponts qui se superposent visuellement :

Le pont de l'Iroise et le pont Albert Louppe vus du Relecq-Kerhuon

  • pont de l’Iroise : pont à haubans;
  • pont Albert Louppe : pont sur arches de béton.

Le pont de l'Iroise et le pont Albert Louppe vus du Relecq-Kerhuon

Bilan de cette sortie : une fois la boucle refermée j’aurais parcouru 30 kilomètres pour 396 mètres de dénivelé positif soit 1320 m / 100 Km.

  3 Responses to “Le petit Ventoux !”

  1. C’est un superbe itinéraire que j’avais l’habitude de faire en sens inverse car j’ai toujours redouté l’ascention du petit ventoux surtout par vent d’Ouest (assez fréquent). La portion Relecq-Landerneau est superbe avec des sous bois et une vue panoramique sur l’Elorn à un moment.

  2. bonjour,

    Oui c’est vraiment un petit Ventoux !!
    Car au Ventoux, coté sud, on est le plus souvent sur du 100m au km ce qui est très different de 150m sur 5 kms et la montée du Mont-Ventoux dur 21 kms à 7,5 % de moyenne.
    Mais il n’est pas interdit de rêver et de s’imaginer.

    Bravo pour ces récits et les photos.

    Bonne route

    • J’avais moi-même été un peu étonné lorsque j’avais appris le surnom de cette côte…

      Originaire du Vaucluse je connais bien le Ventoux (le Vrai !). Effectivement, rien à voir.
      Le « petit Ventoux » est avant tout une route que je considère comme dangereuse pour sa circulation à certains horaires. Mais elle reste une des rares « longues » côtes de la région, où les routes sont plutôt du genre « casse-pattes » (il n’y a pas de routes « plates »).

      À noter que si l’on ne monte jamais au-dessus de 300 mètres en Bretagne, les BRM réalisés ici présentent des dénivelés cumulés comparables à ceux des Alpes…

      Merci pour le message et bonne route également.

      Roland

Leave a Reply to bluetran Cancel reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)